mhcouette.comAujourd’hui, c’est une journée très spéciale. Tout en célébrant le cap des 6 mois déjà passés au Pérou, je dépasse mon record personnel de temps vécu à l’extérieur du Canada sans retour à la maison. Étant partie pour 183 jours en 2014 alors que je faisais une session d’étude au Portugal, aujourd’hui marque le 184e jour de mon année de coopération internationale!

Je dois dire cependant que c’est une expérience totalement différente d’étudier et de travailler à l’étranger. Non seulement je suis beaucoup plus occupée, mais j’ai vraiment l’occasion de me bâtir une vie ici, et je la sens moins parallèle à ma vie régulière que lorsque j’étais en Europe. La première fois, je voyais le tout comme une réalité passagère avec une date de retour bien définie, alors que cette fois-ci je suis plus ouverte à me laisser aller et m’imprégner totalement de mon nouveau lieu de travail et de vie.

Bien que je reste encore très différente des locaux dans mon apparence physique et ma façon de penser, j’oublie souvent que je suis une étrangère. Je mange comme eux, je danse comme eux et je voyage en mototaxi comme eux! J’ai vraiment intégré la culture comme une partie de la mienne et je ne cherche pas à reproduire ce que je connais ici.

Le mot de mon dernier mois sera sans aucun doute « voyage ». Que ce soit au travers de mes aventures à Lima et Cusco ou par le gros processus de remise en question et de décisions par lequel je suis passé, ça aura été une période haute en couleurs, en découvertes et en émotions. J’ai eu la chance de connaître encore mieux le Pérou et de faire une rencontre très spéciale avec moi-même, ce qui m’a pris par surprise pour être franche. J’ai eu la chance d’avoir de la superbe visite du Canada ce mois-ci et de pouvoir partager tout ce que j’adore du pays, me rappelant à quel point j’adore ce pays.

En prenant du recul sur tout ce que j’ai fait en 6 mois en termes d’apprentissage, de travail, de rencontres et de découvertes, je suis sincèrement étonnée. J’ai réalisé plus de chose en une demie année que j’en fais normalement en un an, ce qui explique sans doute pourquoi je dors si peu! J’aime sincèrement ce que je fais et je m’y plais énormément, plus que je n’osais l’imaginer avant mon départ du Québec.

Ce mois-ci, c’est la période des fêtes et la fin de l’année 2017 qui approchent. Bien que j’aie longtemps redouté cette saison en raison de ma distance avec ma famille, j’ai très hâte maintenant de pouvoir célébrer ces moments de joie avec mes amis, ma famille d’ici. Ce sera super intéressant de connaître d’autres traditions et de passer Noël dans la jungle! Je suis certaine que ce sera une expérience que je ne serai pas prête d’oublier.

Je suis vraiment très fière de mes accomplissements personnels et professionnels jusqu’à maintenant, et je me dis qu’il y a encore plusieurs mois devant moi pour continuer dans cette direction. Je suis encore tout aussi motivée et enthousiaste pour la suite, et confiante que ce sera un franc succès! 🙂

Article original publié sur mhcouette.com