Dans la Page de l’AUMN (Association des Unions Maraîchères des Niayes), j’ai commencé une série d’infos sur les pesticides naturels afin de promouvoir son utilisation et réduire celle des pesticides chimiques qui ont un impact souvent très négatif sur la santé humaine et l’environnement.

Les Bio pesticides ont une Fonction de lutte intégrée contre les ravageurs basés sur des substances d’origine naturelle (plantes, minéraux).

Avantages
• Limite l’invasion et la propagation des ravageurs et maladies dans les cultures, en préventif comme en curatif
• Se base sur l’utilisation de matières organiques locales
• Implique un faible coût de fabrication
• Est très peu néfaste pour l’environnement car les matières actives sont souvent peu toxiques
• Ne présente pas de risque pour la santé des agriculteurs
• Permet de nombreuses possibilités de traitements, quelle que soit la zone d’action, grâce aux nombreuses plantes ayant des propriétés intéressantes

Inconvénients
• Nécessite une bonne connaissance des plantes et de leurs effets
• Demande de nombreuses applications et un suivi régulier et rapproché donc un temps de travail important
• Peut ne pas suffire dans certains cas et nécessiter un complément avec des pesticides chimiques
• Peut présenter un risque assez faible de pollution à cause de la toxicité de certaines plantes
• La lutte à base de substances actives peut conduire à des résistances de la même manière que les produits chimiques

Infos sur les Pesticides Naturelles

Numéro 1 :
Neem

Le producteur et président de l’Union FENAGIEH Mr. Gning nous partage sa recette de pesticide naturel à base de neem, un arbre originaire de l’Inde qu’on trouve partout au SÉNÉGAL …
Pour la solution de neem, il récolte les feuilles (9kg) entre 11h et 12h, le moment où elles sont le plus actives. Il les pile dans un mortier, les laisse dans l’eau (30 litres) pour 24h (avec 100 grammes de savon blanc) et les filtre. La solution est pulvérisée sur les feuilles. Le résidu des feuilles est utilisé comme engrais à titre de nématicide. Pour faire une solution encore plus puissant, il ajoute entre 1kg et 2.5kg d’ail et la même quantité de piment.

Numéro 2 :
Cascabela

L’arbre à lait, laurier jaune, noyer de serpent (Cascabela thevetia), yellow oleander en anglais, est une espèce originaire d’Amérique tropicale qu’on trouve souvent en Sénégal.

C’est un arbuste ou un petit arbre tropical à feuilles persistantes, souvent cultivée comme plante ornementale.

C’est une plante toxique dans toutes ses parties, particulièrement les graines et le latex,

Les toxines de cette plante ont été testes en expériences de Control biologique. L’huile des semences as été utilisé comme antifongique, antibactérienne et anti-termite.

La recette indiquée:
• Se protéger la peau avec des gants
• Macérer 1 Kg de feuilles dans 4 litres d’eau ou 1 Kg de fruits pendent 16 heures
• Piler et filtrer la solution
• Pulvériser les plantes avec le liquide et/ou arroser la terre avant les semis
• Bien se laver après la manipulation (cette plante est très toxique)
• Attendre un minimum de 3 semaines avant la consommation des produits

Recommandé particulièrement pour les choux, le niébé et le poivron.

Numéro 3
Solutions d’ail et des piments

A-Insecticide à base d’ail: Une solution à base de gousses d’ail fournit un insecticide utile qui tue les pucerons, les acariens et la mouche de l’oignon.
• Préparation de la solution à base d’ail : Faire macérer 2 cuillères à soupe de poudre d’ail dans 10 litres d’eau pendant 12 heures.
• Préparation d’une solution savonneuse : Mélanger trois buchons pleins de savon liquide avec 4 litres d’eau
Le savon as la propriété de coller, ajouter un peu de savon sans la solution permet de fixer les bio pesticides sur les feuilles de culture
• Utilisation de la solution finale :
Mélanger 1 litre de purin d’ail avec 2 litres d’eau savonneuse préalablement préparés
Pulvériser 1 litre de solution sur 10 m 2 de cultures.
• Répéter l’opération après 7 jours.

B-Insecticide à base de piment : Le piment permet de lutter contre les insectes tels que la mouche blanche, les pucerons, les insectes piqueurs et suceurs, les chenilles défoliantes, les grillons et les criquets.
• Préparation de la solution à base de piment : Faire macérer 2 cuillères à soupe de poudre de piment dans 10 litres d’eau pendant 12 heures.
• Préparation d’une solution savonneuse (comme pour la recette précèdent)
• Utilisation de la solution finale :
Mélanger 1 litre de solution au piment avec 2 litres d’eau savonneuse préalablement préparés.
Pulvériser 1 litre de solution sur 10 mètre carré de cultures.
• Répéter l’opération après 7 jours.

Numéro 4 :
Basilic et tomate

Non seulement le basilic et tomate, ces deux plantes qui poussent bien ensemble, font une bonne combinaison en salade ou pates mais aussi les deux ont des propriétés bio pesticides.
A-Feuilles et tiges de basilic
• Insecticide et Fongicide
• Tremper 200 gramme de feuilles dans 1 litre d’eau pendant une nuit
• Broyer les feuilles et filtrer
• Ajouter 1 ml de savon liquide préalablement préparé et bien mélanger
• Pulvériser le mélange macéré dans l’eau savonneuse à raison de 3 litres pour 10 mètre carré

B-Feuilles ou pied entier de tomate
• Insecticide
• Répulsif de la piéride de la rave de choux
• Broyer les feuilles ou le pied entier de tomate
• Infuser dans 2-3 litres d’eau
• Filtrer et émulsionner avec du savon
• Utilisable pendent 24 heures
• Diluer à hauteur de 1 litre per mètre carré
• Appliquer tous les deux jours sur les plants durant la période de la rave des choux

Numéro 5 :
Fongicides (substances pour éliminer les champignons) écologiques

Voici quelques recettes des produits naturelles à faire pour combattre les champignons et moisissures dans les différentes cultures de la zone des Niayes :

A-Feuilles et tiges de tabac
• Fongicide et aussi insecticide et acaricide
• Éloigne les pucerons, chenilles, acariens. Efficace contre le virus de l’enroulement des feuilles de poivron
• Préparation :
Émietter 1 kilogramme de feuilles sèches et enfermer la poudre dans un tissu; tremper le baluchon dans 9 litres d’eau, fermer le récipient et laisser macérer 24h; piler un morceau de savon blanc et tremper 2 pincées dans 1 litre d’eau, bien remuer.
• Traitement :
Appliquer la solution au pulvérisateur; traiter les cultures avec la solution obtenue (0,1 litre pour 10 mètres carrés; pour une bonne efficacité, le traitement dois etre répété régulièrement
• Efficacité de 5 jours

B-Son de riz
• Fongicide contre l’oïdium des cucurbitacées (courges, melon d’eau, concombres, etc.)
• Préparation :
Prendre un tiers de litre de son de riz très fin et mélanger à 10 litres d’eau; laisser macérer pendant 6 heures et filtrer
• Traitement :
Utiliser directement sans diluer; en préventif appliquer deux fois par semaine à raison de 1 litre pour 10 mètres carrées

C-Feuille de papayer
• Fongicide contre l’Oïdium et la rouille
• Préparation :
Piler 1 kilo de feuilles fraiches et mélanger avec 10 litres d’eau; ajouter de l’argile pour atténuer la mauvaise odeur; mettre le mélange dans un récipient et fermer en laissant une ouverture pour permettre l’air d’entrer; remuer tous les jours; après 15 jours de fermentation, filtrer
• Traitement :
Appliquer tous les 15 jours à raison de 1 litre pour 10 mètres carrées sans diluer; appliquer dès l’apparition des symptômes; appliquer toutes les semaines à raison de 2 litres pour 10 mètres carres

D-Peau d’oignon
Insecticide er fongicide, c’est un répulsif pour acariens et mycoses
• Préparation :
Infuser 20-50 grammes de peu d’oignon et feuilles vertes dans 1 litre d’eau pendant 4-7 jours et filtrer
• Traitement :
Arroser au besoin

E-Jatrophas, piment et ail
• Insecticide et fongicide large spectre
• Préparation :
Faire bouiller 500 grammes d’ail, 500 grammes de piment, des jatrophas, dans 8litres d’eau pendant 45 minutes; laisser tiédir et filtrer, ajouter 500 grammes de savon râpé et chauffer pendent 20 minutes
• Traitement :
Diluer un demi-litre pour 150 litres d’eau d’arrosage

F-Feuilles de Moringa (sap-sap ou neverdie)
• Fongicide pour la fonte des semis en pépinière
• Préparation:
Couper des feuilles de moringa
• Traitement:
Enfouir les feuilles fraiches dans les poquets ou les pépinières à raison de 1 kilo par mètre carré

Numéro 6 :
Citronnelle

Bactéricide en préventif

• Broyer environs 50 grammes de feuilles de citronnelle
• Laisse macérer pendant quelques minutes dans 2 litres d’eau chaude
• Filtrer
• Pulvériser le mélange macéré mélangé à raison de 3 litres par 10 mètres carrées

Numéro 7
Rônier

Acaricide (attaque les acariens)

• Incinérer les inflorescences mâles de palmier

• En curatif : poudrer en cas d’infestation des acariens tétaniques

Numéro 8
Menthe

Insectifuge (répulsif à fourmis)

• Faire bouillir 500 grammes de menthe fraiche ou 150 grammes de plantes séchées dans 5 litres d’eau pendant 30 minutes.
• Filtrer et utiliser dans les prochaines 24 heures
• Déverser la décoction le long des parcours des fourmis ou sur les superficies à protéger.

Sources :
1-Pour les avantages et inconvénients des bio pesticides et les solutions d’ail et des piments:
Présentation de la Formation des formateurs sur l’agriculture écologique et intelligente face au climat par Souleymane Sarr.
Thiès, du 14 au 15 Décembre 2016 au RESOPP-THIES organisé par PADEN et AUMN

2-Pour le neem :
Étude de cas de la Ferme écologique de Mr. Ibrahima Gning, Niayes Maraîchères, Thiès
Par Helena Arroyo, Conseillère en Environnement de l’AUMN
Thiès, Avril, 2017

3-Pour le Cascabela :
Communication de Marcellin Aigbe, Professeur de Naturopathie, JSF Bénin. Juin, 2017

4-Pour le basilic et tomate, les fongicides, la citronnelle, le rônier, la menthe
Guide pratique d’agro écologie appliqué au Sénégal de Guillaume Neve, ADG, 2016

Photos:

Le rônier dans les Niayes

Un arbre de neem en fleur

Le poftan ou pommier de Sodome, arbuste aux proprettes insecticides, originaire de la région

Le Cascabela, attention…très toxique!