Andréanne Gendron

Andréanne Gendron

C’est dans le cadre du programme Québec Sans Frontière que j’ai été envoyé au Burkina Faso par le CECI à l’été 2013. Le mandat était de 75 jours à Bobo Dioulasso au sein de l’organisme REVS+, association de lutte contre le VIH/SIDA. Étudiante en sexologie à ce moment, j’ai eu la chance de débuter l’adaptation d’un programme québécois pour la clientèle HARSAH (hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes) qui cherche à conjuguer érotisme et réduction des risques de contracter le VIH. C’est auprès de mes collègues de travail mais surtout auprès de ma famille d’accueil que j’ai découvert une culture riche et colorée dont les valeurs m’ont touché droit au cœur.