Ce billet présente mon rôle de coopérante volontaire pour le programme de coopération Uniterra (CECI/EUMC). Ce programme m’a amenée à travailler comme conseillère en communication, de mai 2014 à janvier 2015, auprès d’une organisation sénégalaise appelée ALPHADEV.

Qui est ALPHADEV ?

D’abord un mot sur mon organisation partenaire. J’ai la chance de travailler pour une organisation dynamique qui multiplie les efforts pour le développement socioéconomique des femmes, des enfants et des jeunes issus des milieux défavorisés du Sénégal. Ce travail se fait principalement à travers l’alphabétisation.

Selon les statistiques des Nations Unies, le taux d’alphabétisation chez les jeunes de 15-24 ans est de 74% chez les hommes et de seulement 56% chez les jeunes femmes.

Le concept d’alphabétisation  d’ALPHADEV va au-delà de l’accès aux codes écrits. Grâce à l’approche “REFLECT” les projets actuels permettent non seulement aux femmes d’apprendre à lire, écrire et compter, mais également d’acquérir des notions sur leurs droits et devoirs. Les activités d’apprentissage sont soutenues par le financement de micro-projets à caractère économique, qui permettent aux femmes de disposer de ressources financières et de contribuer au budget familial.

De plus, il y a quelques années, ALPHADEV a mis sur pied un Centre d’Apprentissage Populaire (CAP). Le CAP accueille une soixantaine de jeunes hommes et femmes néo-alphabètes ou déscolarisés. Le programme leur permet d’apprendre un métier (coiffure, couture, mécanique, menuiserie, etc.), tout en poursuivant leur alphabétisation en Wolof ou en Français.

NadiaBerger_9402_BL

Mon rôle 

Mon rôle au sein d’ALPHADEV est d’accompagner l’organisation dans l’élaboration d’une stratégie de communication. Par le passé, des efforts ont été déployés pour créer un site internet (www.ongalphadev.org) et publier des journaux en langues locales (Wolof, Pular), entre autres. Mais faute de moyens et de capacités, ces outils sont tombés dans l’oubli.

J’ai passé le premier mois à faire le diagnostic de la communication et à essayer de comprendre quels sont les besoins réels de l’organisation en matière de communication. J’ai organisé plusieurs séances de travail au cours desquels les employés ont pu réfléchir sur leurs pratiques de communication, identifier les défis qui se posent et déterminer des solutions pour surmonter ces défis.

IMG_9419
Séance de travail avec le personnel dans le but d’identifier les principaux problèmes de la communication et trouver des solutions. Photo © Nadia Berger.

Il est important que ce travail se fasse en étroite collaboration avec le personnel et les bénéficiaires directs d’ALPHADEV. En fait, mon rôle doit se limiter à les accompagner dans leur réflexion et non dicter ce qu’ils doivent faire. C’est le seul moyen de garantir l’appropriation et la pérennité du projet après mon départ. C’est cette analyse qui va me permettre de créer une stratégie de communication adaptée aux besoins de l’organisation.

Une bonne partie de mon travail consistera également à former le personnel d’ALPHADEV sur la gestion et la mise à jour des outils de communication.